RETOUR AU MENU PRINCIPAL

Imprimer cette page

LA VIE DE FERNAND MONTAUBERY

Fernand

Fernand MONTAUBERY à 95 ans

Voici quelques détails de la vie de celui qui, avec son épouse, ma grand-mère Berthe née You, m'a élevé à la mort de ma mère, leur fille.

Mon grand'père est né le 2 décembre 1885 à Lasserre, petit village, pas loin de Toulouse, à côté de Lévignac, en bordure de la Save et de la Forêt de Bouconne; la voie ferrée Toulouse-Auch séparant Lassère de la Forêt.

Son père François Montaubéry, basque d'origine, peintre-platrier, né en 1847, a eu deux épouses, qui ont donné chacune 9 enfants!

Mon grand'père Fernand était du 1er lit, né de sa mère Jeanne Claverie née en 1854.

Son enfance s'est passée à Lasserre, et il a commencé tôt à aider son père sur les chantiers de l'époque lui montant à l'échelle les briques sur les toits, ... à 9 ans!

Il a travaillé avec son père dans des monastères, faisant ou rénovant les stucs. D'ailleurs, son père aurait souhaité qu'il rentre dans les ordres.

Il s'est marié avec ma grand mère le 22 Octobre 1917 à Béziers.

Mobilisé pour l'offensive de 1914 / 1918, les gendarmes l'ont trouvé à Bordeaux.

Avant de partir, avec un ami, ils ont consulté une voyante, dans une roulotte, qui lui a prédit un destin de centenaire! et il y est arrivé! Son ami, a qui la voyante avait dit une fin proche est mort au combat!

Fernand a fait la guerre, connaissant les tranchées de Verdun, les combats de la Marne, mangeant quelquefois des chevaux morts, dans la boue et les conditions difficiles de cette boucherie! Il était au Chemin des Dames et en est revenu. Il a eu les premiers gaz (l'Ypérite).

Fait prisonnier, il restera en captivité en Allemagne 5 ans.!

Démobilisé, il n'a pu poursuivre son métier à cause de ses poumons gazés et avec ma grand'mère, ils ont pris des gérances de magasins d'alimentation aux Docks Méridionaux et à La Ruche du Midi, à Béziers, Mazamet, Cessenon où leur fille ( ma mère), Michelle est née en 1920.

Mon grand'père, ensuite, a travaillé à Béziers dans une maison de crédit, il assurait les encaissements à domicile des usagers et faisait les parcours dans les villages avoisinant Béziers à pied (Boujan, Cessenon, Roquebrun, ...)

Il s'arréta de travailler à 70 ans officiellement, touchant une maigre pension des vieux travailleurs salariés et la "chiche" pension des Anciens Combattants"; ni décorations, ni pensions d'invalidité pour le Poilu!

A 80 ans, il réparait le toit de leur maison de 4 étages à Béziers, et à 90 ans, il m'aidait à travailler de la maçonnerie dans ma maison de St Gély du Fesc!

Après un bref séjour à la Maison de retraite des Anciens Combattants et au CSPA de Montpellier, il s'est éteint à l'âge de 100 ans et presque 1 mois à Montpellier, le 29 décembre 1985.

Son passe-temps était la peinture, il peignait des tableaux d'aquarelle, d'huile sur de nombreux supports, à peu de frais... d'après nature ou photos, des marines, des paysages divers...

Ces cendres sont dans le caveau familial au cimetière de St Chinian (Hérault).

Une vie de Labeur, de Malheurs, de joie à élever leur petit-fils!

Michel Rivière, son petit fils reconnaissant.                               

Voici un lien concernant son village natal: LASSERRE près de Toulouse, en bordure de la forêt de Bouconne.

Son père, François MONTAUBERY est cité dans la rubrique "notes d'histoire" !

RETOUR en HAUT de la PAGE